Loi d’attraction : du Virtuel au Réel.

2 212 c’est le nombre d’amis que j’ai sur Facebook mais dans mon fil d’actualité je ne vois qu’environ 200 personnes ou peut-être moins et cela m’intriguait.

Après m’être renseigné, j’ai appris que Facebook enregistre chacune de mes actions et s’adapte à cela pour me proposer uniquement des contenus qui m’intéressent.

Pour faire simple, si aujourd’hui je passe ma journée à regarder des vidéos de chiens, à liker les photos de Paul et à commenter toutes les publications de Samira en ignorant les vidéos de chat et les publications de Claude.

Demain mon fil d’actualité aura plus de vidéo de chiens et je verrai en premier les publications de Paul et Samira, et peut-être pas celles de Claude.

Même si j’ai envie de voir les publications de Claude et les vidéos de chat, elles n’apparaîtront pas dans mon fil d’actualité à moins que je recherche moi-même Claude et aille liker ses publications ainsi que les vidéos de chat.

L’algorithme de Facebook ne prend pas en considération mes intentions, elles ne regardent que mes actions et réagit en fonction de cela.

Par exemple, dernièrement je me suis abonné à beaucoup de chaîne YouTube qui parle d’entrepreneuriat et mon fil d’actualité YouTube était 100% Entrepreneuriat.

Puis j’ai regardé Moto Moto de DJ Arafat, ensuite des bandes annonces de film puis des vidéos de Rap Ivoire.

Désormais les vidéos d’entrepreneuriat n’occupe plus que 10% de mon fil d’actualité YouTube.

De plus Facebook ne me montre pas que les choses qui m’intéressent, il me montre aussi les choses qui intéressent mes ami.e.s Facebook même si moi je m’en fou.

Pour illustration, je ne suis pas abonné à First Magazine, ni membre du groupe ODCI mais chaque jour je vois les publications de ces différents médias parce que j’ai des ami.e.s qui les partagent.

Ces publications ne font pas partie de mes centres d’intérêt mais de ceux avec qui j’interagis le plus sur Facebook donc que je le veuille ou pas ces publications intègrent mon fil d’actualité.

Tout ce que j’ai dit jusqu’ici est uniquement virtuel, il me suffit de désactiver ma connexion internet pour ne pas voir toutes ces choses.

Mais le système que traduit cet algorithme virtuel est présent de façon plus vicieuse dans la réalité, dans ma vie de tous les jours.

Dans la vraie vie, je ne saurais dire le nombre d’ami.e.s que j’ai mais je n’interagis directement qu’avec un très petit nombre de personnes (comme sur Facebook).

Dans la vraie vie, mes centres d’intérêt sont entrepreneuriat et politique entre autres ce qui fait que je passe beaucoup de temps à me documenter sur ces sujets et je ne vais que dans les endroits où ces sujets sont mis en avant.

Ce qui fait que je ne sais pas grands choses des mathématiques, de la physique quantique, de la mode, du bouddhisme et j’en passe.

Néanmoins parmi mes ami.e.s, nombreux s’intéressent à ces sujets et à travers eux je suis informé dessus.

De plus il y a des moments où je pense à acheter un livre mais j’ai seulement l’occasion d’acheter des chaussures simplement parce que j’ai emprunté un chemin où il y a beaucoup de boutiques de chaussures et zéro librairie.

Tout ceci est une illustration de la LOI D’ATTRACTION, cette loi qui dit que « nous attirons vers nous les choses qui occupent nos pensées. »

Nous devons faire attention à nos pensées ainsi qu’à nos actions sans oublier notre entourage.

Sur les réseaux sociaux il est facile de corriger le tir, il suffit de bloquer les éléments qui nous nuisent et le tour est joué.

Cependant dans la vraie vie, ce n’est pas facile de s’éloigner d’un ami de longues dates, ce n’est pas facile de cesser d’emprunter un sentier qui raccourci le chemin jusqu’à chez soi.

Nos pensées doivent être le reflet de nos actions et vice versa.

L’on ne peut pas penser à trouver un emploi et passer ces journées à discuter au quartier plutôt que de déposer des CV.

Et même sur Facebook il y a des offres d’emploi mais l’on préfère s’abonner à des pages humoristiques en négligeant les pages des entreprises.

Nous voulons être footballeur et passons nos journées avec des amis d’enfance dont l’unique activité est la consommation d’alcool ou encore d’autres que nous accompagnons dans les studios d’enregistrement de musique et à aucun moment nous ne jouons au foot.

Il arrive un moment dans la vie où il faut se détacher de certaines personnes, de certaines pensées, de certaines activités pour pouvoir avancer vers ce que nous désirons réellement.

C’est difficile à faire, je le sais parce que moi-même je lutte depuis un bon bout de temps avec moi-même pour me discipliner, pour me canaliser, pour me décharger mais c’est difficile.

C’est difficile mais ce n’est pas impossible alors je continue d’essayer, continuons d’essayer.

Nous sommes maîtres de nous-mêmes et responsable de chacune de nos actions ainsi que des conséquences qui en découlent.

Prenons conscience de l’importance d’agir en harmonie avec nous-mêmes.

Parce que personne ne sait mieux que nous ce qu’il nous faut : #Faisons_le_nous_mêmes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s